Dans le cadre du plan Vigipirate une fouille des sacs sera effectuée à l’entrée des concerts de 16h et de 21h durant le festival.

Nous vous prions de bien vouloir vous présenter 45 minutes avant le début de chaque concert afin que les spectacles puissent démarrer à l’heure.
 

Samedi 20 août à 21h | Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine

Passion selon saint Jean – Johann Sebastian Bach

Ensemble Aedes | Ensemble Les Suprises - direction artistique Louis-Noël Bestion de Camboulas

Mathieu Romano, direction

Programme

  • Passio secundum Johannem BWV245
  • Johann Sebastian Bach

Distribution

Ensemble Aedes

Ensemble Les Suprises direction artistique Louis-Noël Bestion de Camboulas

Fernando Guimaraes, ténor (Evangéliste) | Rachel Redmond, soprano | Margot Oitzinger, alto | Enguerrand de Hys, ténor | Victor Sicard, basse | Nicolas Brooymans, basse (Pilate)
Mathieu Romano, direction

Informations pratiques

Samedi 20 août à 21h, Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine
Mise en oreille à 19h dans la grange à la Cité de la Voix, à deux pas de la basilique
10€ à 40€

Présentation du programme

Les ensembles Aedes et les Surprises unissent leurs forces et leur jeunesse pour interpréter ce monument de la musique sacrée qui n’a pas été joué aux Rencontres Musicales depuis plus de 10 ans !
Sous les voûtes séculaires de la basilique, ce chef d’œuvre immortel défie le temps.

Présentation des artistes

Ensemble Aedes


Fondé en 2005 par Mathieu Romano, l’Ensemble Aedes a pour vocation d’interpréter les œuvres majeures et les pièces moins célèbres du répertoire choral de la renaissance à la création contemporaine.


Composé de 17 à 40 chanteurs, l’Ensemble Aedes a inscrit à son répertoire de nombreux cycles a cappella, participé à des projets d’opéras et d’oratorios, et proposé divers programmes pour chœur et piano, orgue ou ensemble instrumental.


Il collabore avec des ensembles renommés tels que le Cercle de l’Harmonie, les Musiciens du Louvre Grenoble ou les Siècles.

 

L’Ensemble, en résidence au Théâtre d’Auxerre, au Théâtre Impérial de Compiègne et à la Cité de la Voix de Vézelay, s’est déjà produit dans des salles prestigieuses telles que la Philharmonie ou le Théâtre des Champs-Elysées. En 2014, il assure les chœurs de deux productions du Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence.


La musique du 20e siècle et la création contemporaine tiennent une place essentielle dans les activités de l’Ensemble.

 

Son premier disque a cappella, intitulé « Ludus verbalis » et consacré aux musiques profanes du 20e siècle, est paru en 2011 et a été récompensé d’un Diapason découverte. Son deuxième disque a cappella, « Ludus verbalis, vol. II », paru en 2012, et le disque « Instants Limites » consacré à Philippe Hersant, paru en 2013, ont chacun été récompensés d’un Diapason d’or. En 2015, est sorti « Ludus verbalis, vol III et IV » consacré aux musiques sacrées du 20e siècle.

 

L’Ensemble Aedes développe chaque année une véritable saison parallèle d’actions pédagogiques et culturelles, aussi importante que celle des concerts et spectacles. Soucieux de partager la musique partout et avec tous, l’Ensemble s’investit dans des projets éducatifs et des masterclasses et a pour ambition de diffuser la musique dans des lieux qui en sont éloignés, comme les milieux hospitaliers ou pénitentiaires.

 





Ensemble Les Surprises


Fondé par Juliette Guignard et Louis-Noël Bestion de Camboulas en 2010, l'ensemble Les Surprises transmet, à travers des programmes variés et originaux, sa passion pour les musiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Empruntant son nom à l’opéra-ballet Les Surprises de l’Amour, de Jean-Philippe Rameau, l’ensemble Les Surprises s’est placé sous la bonne étoile de ce compositeur, avec pour but d’explorer la musique d’opéra dans tous ses états !

Ensemble à géométrie variable se métamorphosant d’un ensemble de chambre à une formation orchestrale, ses membres ont été formés dans les conservatoires supérieurs européens.

En 2014, l’ensemble Les Surprises a reçu le prix « Révélation musicale » décerné par le Syndicat professionnel de la critique de théâtre musique et danse.

L’ensemble Les Surprises a enregistré deux disques pour le label Ambronay éditions (distribution Harmonia Mundi) : « Rebel de père en fils » en 2013 et « Les Éléments » en avril 2016. Tout deux ont reçu de vifs éloges de la presse nationale et internationale (5 de Diapason, Diamant d’Opéra-Magazine…).

Depuis sa création, l’ensemble se produit dans de nombreuses salles et festivals à travers l’Europe : chapelle royale de Versailles, Opéra de Massy, Radio France, festival d’Ambronay, festival de Saint-Riquier, festival Monteverdi (Cremona – Italie), festival Sans Souci (Potsdam – Allemagne), saison des Bozar (Bruxelles – Belgique), Monaco, Palestine, etc.

 

La Caisse des Dépôts est le mécène principal de l’ensemble Les Surprises qui bénéficie également du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication – Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Aquitaine, la ville de Bordeaux, le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Départemental de la Gironde et ponctuellement de l’ADAMI, la SPEDIDAM, l’Institut Français, l’IDDAC et le CMBV. Il est en résidence au festival baroque de Pontoise et membre de la FEVIS( Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés).

 





Mathieu Romano


Né en 1984, Mathieu Romano mène une double carrière de chef de chœur et de chef d'orchestre. Après des études musicales de flûte traversière, de piano et de direction de chœur en Bourgogne, il est admis au CNSM de Paris en 2005. Il y obtient ses prix de flûte traversière et de musique de chambre à l'unanimité en 2009. Il intègre la même année la classe supérieure de direction d’orchestre du CNSM de Paris (classe de Z. Nagy) dont il sort diplômé d’un Master en 2013.

 

Désireux de défendre à la fois l’art vocal et la musique orchestrale, il se perfectionne lors de master classes auprès de Pierre Boulez, Susanna Mälkki, François-Xavier Roth, Stephen Cleobury, Hans-Christoph Rademann, Catherine Simonpietri ou encore Didier Louis.

 

En tant que chef d’orchestre, il est sélectionné en phase finale du 52e Concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon. En 2011, il est invité par Arie van Beek à diriger l’Orchestre d’Auvergne. En 2012, dans le cadre de la saison musicale de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, il est chef assistant de Paul Agnew dans une production mise en scène de «La Resurrezione» de G.F.Haendel. Il est par ailleurs chef assistant de l'Orchestre Français des Jeunes durant les étés 2013, 2014, et 2015, et chef assistant de Marc Minkowski au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence en 2014. En octobre 2015, il est également invité à diriger le RIAS Kammerchor au Heinrich Schütz Festival.

 

Il est fondateur et directeur artistique de l’Ensemble Aedes, ensemble professionnel se produisant régulièrement dans de prestigieux théâtres et festivals français (Théâtre des Champs-Elysées, Philharmonie de Paris, Festivals de la Chaise-Dieu et d’Aix-en-Provence) et dont le deuxième disque a cappella (Ludus verbalis, vol.II) a été récompensé d’un Diapason d’or en janvier 2013.

 

Fernando Guimaraes


Ténor portugais, Fernando Guimarães obtient ses diplômes de chant à Porto. Il est vainqueur de L’Orfeo International Singing Competition.

 

Fernando collabore régulièrement avec Cappella Mediterranea et Clematis (Leonardo García Alarcón), L’Arpeggiata (Christina Pluhar), Les Muffatti (Peter van Heyghen), Al Ayre Español (Eduardo Lopez-Banzo), Pygmalion (Raphaël Pichon), Orchestre Baroque de Seville (Enrico Onofri), et a enregistré pour les labels Virgin, Ricercar, Ambronay Éditions, Naxos et Ramée.


Parmi ses activités récentes : Orphée (La Descente d’Orphée aux Enfers, Charpentier) avec Les Arts Florissants; Nabucco dans la création de Falvetti (Cappella Mediterranea); Il Paride (Bontempi) avec L’Arpeggiata ; ses débuts à la Philharmonie de Berlin (Freiburger Barockorchester) et au Queen Elizabeth Hall (Orchestra of the Age of the Enlightenment); Fenton (Falstaff,  Verdi, Orchestre Gulbenkian/Lawrence Foster), et Teseo (Elena, Cavalli) au Festival d’Aix-en-Provence et Orfeo (Monteverdi) au Festival d’Ambronay.

 

Rachel Redmond


Rachel Redmond chante régulièrement avec les Arts Florissants en tant que soliste sous la direction de William Christie. Parmi ces collaborations, on compte Irene, Léontine et Flore dans Les Fêtes Vénitiennes, Arethuse dans Actéon de Charpentier, Damon dans Acis et Galatée, Iris dans Atys, l’Ange dans Jephtha, Captif dans David et Jonathas et Caecilia dans Caecilia, virgo et martyr de Charpentier, mais aussi des représentations en concert d’œuvres de Bach, Rameau et Mondonville.

 

Elle a interprété Jomelli dans Beatus Vir aux festivals d’Ambronay et de la Chaise Dieu avec le Collegio Ghislieri.

 

Rachel Redmond a récemment fait ses débuts au Théâtre du Châtelet avec le rôle de Bacchis dans La belle Hélène et participé à la reprise des Fêtes Vénitiennes avec les Arts Florissants au Théâtre du Capitole de Toulouse et à la Brooklyn Academy of Music.

 

 

Margot Oitzinger


Margot Oitzinger est née à Graz, en Autriche et a elle a étudié le chant à l‘Université de Musique et d‘Art de Graz. Margot Oitzinger a également suivi plusieurs cours traitant de la musique de la renaissance et de la musique baroque avec Emma Kirkby et Peter Kooij. Elle est lauréate du deuxième prix au concours international de Johann Sebastian Bach à Leipzig en 2008 et le deuxième prix au concours international de chant baroque à Chimay (Belgique) en 2006.

 

Comme soliste, elle a travaillé avec des ensembles et orchestres comme le Collegium Vocale Gent, le Concerto Copenhagen, Sette Voci, Bach Collegium Japan, Dunedin Consort and players, L‘Orfeo Barockorchester, la Wiener Akademie, Le Concert Lorrain ou la Capella Leopoldina.

 

Les disques pour lesquels Margot a participé sont sortis sous des labels tels que Deutsche Harmonia Mundi, Linn records, Querstand, Phi, Challenge Records, CPO et J.-S. Bach Stiftung.

 

Enguerrand de Hys


Diplômé du Conservatoire de Toulouse puis du CNSMDP, le ténor Enguerrand de Hys est Révélation classique 2014 de l'Adami.

En 2014, il est Pedrillo (l’Enlèvement au Sérail) avec l’Orchestre d’Avignon, Ferrando (Cosi fan tutte) à Calvi, le rôle-titre dans Mitridate (Mozart), le Gondolier (Otello, Rossini) au Théâtre des Champs-Elysées et à Salzburg avec l’Ensemble Matheus.

  

La saison dernière, Ubaldo (Armida) avec le Cercle de l'Harmonie, Alessandro (Il re pastore) avec l’Ensemble Matheus, Facio (Fantasio) et Savigny (la Jacquerie, Lalo) au Festival de Radio France, le Chevalier Danois (Armide, Lully) à Innsbruck. Cette saison, Arturo (Lucia di Lammermoor) à Limoges et Reims, Alfred (la Chauve-Souris) à Avignon, Pitou (Geneviève de Brabant) à Montpellier, Gontrand de Solanges (Les Mousquetaires au couvent) à Marseille. Au concert, ténor solo de la Petite messe solennelle (Rossini) avec le Chœur Accentus.

 

Parmi ses projets, Hippolyte (Phèdre, Lemoyne), Facio (Fantasio) et Fritz (la Nonne sanglante) à l'Opéra Comique, Ier Commissaire (Dialogues des carmélites) au Théâtre des Champs-Elysées.

 

Enguerrand défend le répertoire du Lied et de la Mélodie, et fait régulièrement des récitals avec le pianiste Paul Beynet.

 

 

Victor Sicard


Baryton français, Victor Sicard étudia à l’Université de Tours puis à l’Opera Course de la Guildhall School of Music and Drama et participa au Jardin des Voix en 2013.

 

Il interprète Escamillo Carmen (Narbonne), Enée Didon et Enee (Festival de Thiré), Dr Falke Die Fledermaus (Linz Opera). Victor chante Carmina Burana (Orff), le Requiem allemand (Brahms), les Requiem de Fauré et Mozart, la Petite Messe Solennelle (Rossini), la Messe de Thérèse et la Messe de Nelson (Haydn), la Messe en la bémol (Schubert), la Missa Gallica (Lallement), le Dixit Dominus (Vivaldi), Belshazzar’s Feast (Walton), la Passion selon Saint Jean et la Passion selon Saint Matthieu (Bach), le Magnificat en ré (Montéclair) et les Cantates de Campra.

 

En 2015-2016, ses projets comptent Caeciia, virgo et martyr de Charpentier, le Roi Soleil (les Arts Florissants), la Messe du Couronnement (Ensemble OTrente), Salomon de Haendel et des récitals aux Festivals William Christie et Oxford Lieder.

 

 

Nicolas Brooymans


Diplômé d’Etat Masseur-Kinésithérapeute en 2007, Nicolas Brooymans se consacre depuis juillet 2011 intégralement au chant lyrique, passion qui l’anime depuis ses 12 ans quand il intègre le Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris (Francis Bardot).

 

Depuis 2007, il chante avec l’Ensemble Aedes (Mathieu Romano) pour défendre la musique du XXe et XXIe siècle a cappella. En 2012, il intègre le Chœur de l’Armée Française. Depuis 2013, il aborde le répertoire français du XVIIe avec l’ensemble Correspondances (Sébastien Daucé). En tant que soliste, il interprète le répertoire oratorio comme le Requiem et la Grande Messe en Ut (Mozart), les Passions (Bach), les Sept dernières paroles du Christ et la Création (Haydn) mais aussi le répertoire lyrique (Les Nuits d ‘été Berlioz, Missa di Gloria Puccini) et opératique (Sarastro la Flûte Enchantée, Commandeur Don Giovanni). En 2014, il était Pilate dans la Passion selon St Jean (Bach) et en 2015 soliste dans une reconstitution de la Passion selon St Marc avec Le Concert Etranger (Itay Jedlin). En 2015 débute sa coopération avec l’ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon).

 

Concert diffusé en direct sur France musique : www.francemusique.fr/concerts

Liens

Ensemble Aedes

www.ensemble-aedes.fr/page/accueil
facebook
youtube

Ensemble Les Surprises

http://www.les-surprises.fr/
facebook
youtube